About

[scroll down for English]

Depuis 2011, nous menons une enquête au long court à partir de la nouvelle d’Edgar Allan Poe « Une descente dans le maelström » (1841). Considérant cette nouvelle comme un puissant outil de pensée, nous procédons à une collecte d’objets, de témoignages et de récits qui s’attachent à celui de Poe, permettant d’interroger les enjeux liés à la perception des risques environnementaux, et d’expérimenter les possibilités offertes par les récits et la fiction d’ouvrir de nouveaux espaces pour l’action.

Evocation du sort de trois marins pris au piège d’un gigantesque maelström (tourbillon) au nord de la Norvège, la nouvelle de Poe a souvent été reprise par des penseurs et théoriciens pour concevoir les dynamiques d’interdépendance entre l’homme et son environnement, dans une situation de danger imminent. En particulier, y est représentée de manière exemplaire la possibilité pour des acteurs intégrés à un environnement donné – qu’il s’agisse d’une environnement social, politique
ou écologique – de saisir les dynamiques complexes de son évolution pour adapter leurs actions et éviter la catastrophe. Dans le récit, l’un des trois marins va progressivement parvenir à maîtriser sa peur, pour oberver l’ensemble des objets pris avec lui dans le maelström. De son observation empirique, il déduit une relation causale entre la forme de ces objets et la vitesse de leur descente, et comprend qu’un tonneau devient dans ce contexte un véhicule plus adapté que le bateau, ce qui lui permettra d’échapper au sort qui lui semblait assigné.
Le sociologue Norbert Elias, le théoricien des médias Marshall McLuhan, l’illustrateur Fritz Eichenberg, le théoricien Gene Ray, et plus récemment le philosophe Bruno Latour, notamment, se sont référés aux potentialités allégoriques de ce récit pour penser les défis majeurs de leur propre période historique.

Considéré comme un outil, le récit d’Edgar A.Poe nécessite d’être adapté, déplacé et activé dans un certain nombre de situations où il pourra trouver de nouveaux usages. Il permet de collecter de nouveaux récits et témoignages, constituant progressivement un «bagage de récits» (au sens où l’entend l’écrivaine Ursula Le Guin) interrogeant la perception des changements environnementaux et les processus d’adaptation. Qu’il s’agisse de l’histoire des inondations qui ont profondément marqué la ville de Porto Alegre depuis les années 1940, des controverses actuelles sur le développement de l’industrie pétrolière dans l’Arctique norvégien (sur les lieux de la nouvelle de Poe), ou du drame récent d’un affaissement de terrain meurtrier dans une favela de la région de Rio de Janeiro, l’enquête laisse entrevoir une multitude de réponses face à l’émergence de nouveaux risques environnementaux, telles qu’elles se manifestent dans les récits des personnes rencontrées.

Les premiers développements de ce projet ont constitué un répertoire très riche et varié de récits/témoignages et de modèles/diagrammes, qui demande aujourd’hui à être activé dans de nouvelles situations locales. Après avoir réalisé une résidence d’enquête à Porto Alegre (Brésil) pour la 9e Biennale du Mercosul en 2013, puis développé une série de performances au  Théâtre de l’Usine basées sur notre voyage dans les îles Lofoten (Norvège) en 2014 et 2015, nous avons initié en août 2016 au Museu de Arte Contemporânea de Niterói une installation basée sur des fragments de nos archives qui allait voyager dans différents lieux, tels que la galerie G-MK de Zagreb en 2016, et le Centre de la Photographie de Genève en septembre 2017. A tale as a tool se présente ainsi comme une assemblée itinérante de récits d’enquête, destinée à accueillir diverses situations publiques – conférences, débats et lectures.

Les activités et événements récents peuvent être consultés dans notre section NEWS.

N’hésitez pas à nous contacter pour recevoir des informations régulières ou si vous désirez contribuer à notre enquête.

Aurélien Gamboni & Sandrine Teixido

teixidosandrine(at)gmail.com
aureliengamboni(at)yahoo.fr

–––––––––––––

Since 2011, we have been developing a long term investigation based on Edgar Allan Poe’s short story entitled “A descent into the maelström” (1841). Using this tale as a conceptual tool to challenge narratives of adaptation to environmental threats, we have led a series of field researches and explored through multiple forms and formats – such as editions, installations and public situations – the past and future resonances of this story.

Evoking of the fate of three brothers caught in a gigantic maelström (whirlpool) in the North of Norway, Poe’s tale has often been used by thinkers and theoreticians to conceptualize the dynamics of interdependence between humans and their environment (both social and ecological) in a situation of imminent danger. In particular, it allows to understand how people trapped in a vicious circle can deepen the perception of its dynamics, drawing out of observation new practical and emotional resources to avoid catastrophe. In the tale, one of the fishermen manages to overcome fear and observe all the other objects caught with him in the maelström, deducing a causal relation between their shape and the speed of their descent to the bottom of the whirl. Understanding that a barrel can serve as a more suitable vehicle in this context than a boat, he thus finds the way to escape his dreadful fate.
Sociologist Norbert Elias, media theoretician Marshall McLuhan, illustrator Fritz Eichenberg, theoretician Gene Ray, environmental historian Grégory Quenet and more recently philosopher Bruno Latour, among others, have referred to the allegorical potentialities of the story as a way to conceptualize the major challenges of their own historical periods.

Considered as a tool, Edgar Poe’s tale requires to be carried, displaced, activated. Furthermore, it allows to gather new narratives, constituting a fiction «carrier bag» (as writer Ursula Le Guin puts it), that challenges the perception of environmental changes and adaptation issues. This process has already been experimented on several occasions: In 2013, we were invited by the Mercosul Biennial to research on the floods history in Porto Alegre, and its numerous social and environmental implications, while in 2014-2015 we pursued the investigation on the site of Poe’s tale itself, in the Norwegian High North, a region that is currently at the vanguard of numerous controversies regarding the development of the oil industries in the Arctic. Both times, this process led to the production new models and narrative fictions, as well as to various forms of public activations, by the means of art installations, performances and publications.

Those early developments have constituted a rich and diverse corpus of narratives/testimonies and models/diagrams, which requires both to be activated in local situations and to be extended by the collection of new material. After realizing an investigation residency in Porto Alegre for the 9th Mercosul Biennial in 2013, and developping a series of performances at Théâtre de l’Usine following our trip to the Lofoten islands (on the site of Poe’s tale, in the Norwegian arctic) in 2014-2015, we launched at the Museu de Arte Contemporânea de Niterói in August 2016 the beginning of a new series of installations entitled « A tale as a tool », that will progressively take place in various locations, such as the Gallery G-MK in Zagreb in Octobre 2016, and the Centre de la Photographie de Genève in 2017. Staging a specific selection of documents and sound extracts in each different locations, these installations are meant to host a series of public events such as lectures and collective reading sessions, questioning the perspective of an invisible catastrophe which requires to build new relations and shared concerns between remote areas of the world.

Recent activities and upcoming events can be consulted in our NEWS section.
Don’t hesitate to contact us if you wish to receive regular information or contribute to the investigation.

Aurélien Gamboni & Sandrine Teixido

teixidosandrine(at)gmail.com
aureliengamboni(at)yahoo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s