60

On va tout vendre (1)

Entretien avec Brigt Dale, anthropologue, Svolvær, février 2015
 

Soudain, dans les années 1990, il y a eu un tournant où on a dit :
“On va tout extraire, on va tout vendre, et ensuite on construira ce fonds de pension”. La logique, derrière tout ça, était probablement que ça vaudrait davantage sur le marché global comme stock, que comme ressource de pétrole dans un futur indéterminé. Une hypothèse, c’est qu’ils ont voulu anticiper l’éventualité d’un impact négatif sur les prix du pétrole à cause du changement climatique, dans un avenir assez proche.