13

Je dois partir d’ici!

Entretien avec Gene Ray, Genève, mai 2012
 

Je me rappelle être en train de conduire le jour suivant, et les gens brandissaient des drapeaux, chaque voiture avait son stupide petit drapeau qui flottait. J’étais plutôt étonné : “où est-ce qu’ils ont trouvé ces drapeaux, d’où est-ce qu’ils viennent tous ? Est-ce qu’ils les avaient cachés. Comment ça se fait qu’en un jour chacun ait son petit drapeau ?”
Et le jour suivant, si vous n’en aviez pas un, les gens vous regardaient, vous pouviez voir qu’ils se disaient “où est son drapeau ?” J’ai compris que, quelles que soient les activités politiques dans lesquelles je voulais m’engager, ce n’était plus possible, ça ne serait plus possible avant longtemps. Je ne voulais plus être là, j’étais prêt à faire le saut, vous voyez, dans mon souvenir c’était la seule chose que je me répétais, encore et encore : “Je dois partir d’ici ! Je dois partir d’ici !”