12

Descendre au monde aveugle

Dante Alighieri, "Inferno", Chant IV, 1314
 

De vrai, je me trouvais dessus le bord / de la vallée d’abîme douloureuse / où sans fin gronde un orage de plaintes. / Creuse et obscure était, si ennublée / que j’avais beau ficher au fond ma vue, / je n’y pouvais distinguer nulle chose. / “Ore nous faut descendre au monde aveugle” / commença le poète en pâlissant: / “j’irai premier, et tu seras second.” / Et moi qui m’avisai de sa couleur / je dis: “Comment viendrais-je si tu crains, / toi qui à mes frayeurs portas confort?” / Et lui à moi: “C’est l’angoisse des gens / plongés au fond, qui me peint au visage / cette pitié que tu entends pour crainte. […]”