34

Mur de vent

Entretien avec Frederico Rudorff, géographe, Florianópolis, avril 2013
 

Tout ce que nous pouvions voir, c’était un grand mur de vent. Le vent était très fort était chargé de beaucoup, beaucoup d’eau, l’impression qu’on avait c’était que si on faisait un pas en avant on allait s’envoler. Le toit faisait des “clac clac clac clac clac !” Beaucoup d’objets volaient, les oiseaux étaient blessés et tombaient. Il y avait ce câble électrique qui balayait l’air tout près de nos têtes. C’était très effrayant, parce que nous sentions que chacun pouvait mourir, que nous pouvions mourir.