7

Prêt à faire le saut

Entretien avec Fritz Eichenberg réalisé par Harlan Phillips, le 3 décembre 1964, pour le projet « Archives of American Art's New Deal and the Arts Oral History »
 

Au moment où Hitler était prêt à se lancer, prêt à faire le saut, j’étais prêt à faire le saut moi aussi.
C’était en 32, avant qu’il ne soit au pouvoir. J’ai eu de longues discussions avec les éditeurs à Ultstein qui disaient : “Tu es ridicule.Rien ne va se passer. Je ne sais pas pourquoi tu veux nous quitter. Nous avons vraiment besoin de toi. Tu as le sens de l’humour. Tu es l’un de nos meilleurs illustrateurs”.
Je répondais : “Je ne me sens plus d’humeur à être drôle. J’aimerais voyager”.
Je m’étais procuré un passeport avec un visa de 12 mois, qui s’est avéré être mon salut. Sur le moment, je n’y ai pas tellement prêté attention. J’ai laissé ma famille à Berlin et ma fille avait deux ans.